Wet Side Effect

Et donc, hier soir, sans malheureusement beaucoup d’illusions quant à la possibilité future de réellement résilier mon abonnement et de me faire rembourser les mois restants, j’ai décidé, pour commencer, suivant les injonctions de Stan, de suspendre mon compte Meetic. Stan n’arrêtait pas de me répéter que j’avais suffisamment foutu d’argent en l’air, tout en discourant sur comment il n’arrivait pas à piger comment je préférais économiser en vue de concerts qui n’auraient sans doute pas lieu à cause du Covid-19 plutôt que d’économiser en vue d’une heure chez une escort — dans sa bouche, une étape vitale pour moi vu le contexte. Pour dépasser l’image amusante de la tirelire, je lui ai fait remarquer que la notion d’économies à la sauvette, surtout chez des personnes avec des petits revenus comme moi, n’avait plus guère de sens de nos jours, ce qu’il a quand même approuvé. Je lui ai expliqué que je faisais beaucoup de bilans médicaux coûteux pour essayer de solutionner mes problèmes aux genoux, que j’avais dû me racheter une veste imperméable légère et une paire de chaussures de sport pour l’hiver, qu’il restait bien évidemment les cadeaux de Noël pour la famille et, qu’en conséquence, tirelire ou pas, je ne voyais vraiment pas comment à la fin du mois il me resterait dignement cent ou deux cents euros pour une heure de tendresse chez une professionnelle. Mais il insistait. Et s’est mis à insister de plus en plus à partir du moment où il a tiré de la poche de son blouson un petit tube en plastique rempli de cocaïne ainsi qu’un sachet de weed. Tu dois y aller, Vince. Après tout ce que tu as traversé, cela fait trop longtemps. Je sais bien qu’aujourd’hui on vit tous avec une carte bancaire sans contact, mais… Essaye de tirer deux cents euros et de voir combien de temps tu tiens en n’achetant que des biens courants avant d’arriver à cent euros. Quand tu auras tenu… Peut-être une semaine, dix jours, deux semaines, et qu’il te restera un beau billet de cent euros entre les mains, tu repenseras à moi et tu te diras que, finalement, le Dr. Stan n’avait peut-être pas complètement tort. J’ai eu beau lui repréciser que je me sentais mieux mais toujours en deuil et avec d’autres idées en tête, il ne démordait pas. Il a commencé à prendre le contrôle de l’ordinateur, à ouvrir des sites comme Ladyxena ou Sexmodel, passant en revue le catalogue des offres. Et elle, regarde, il y a une vidéo… Mais regarde! Ne me dis pas que même avec une libido réduite tu resteras indifférent à autant de charme! Il s’est mis à enchaîner les rails à même le bureau et à monopoliser complètement notre discussion; je ne pouvais plus en placer une. Allez! On va faire une présélection, on en retient trois, et ensuite tu décideras tout seul. Je l’ai regardé préparer un joint énorme, me suis dit que ça, je pouvais me le permettre, avant de renoncer au bout de deux bouffées tant le parfum et l’effet étaient âcres et puissants. Le joint dans une main, Stan s’est repréparé avec sa carte bancaire deux longues lignes de coke. Jamais je ne l’avais vu dans de tels états lorsque nous vivions en colocation. Je me suis fait la réflexion que pour tout le monde, décidément, la roue tournait d’une manière ou d’une autre.

Je n’arrives pas à comprendre, mais strictement pas à comprendre comment si tu as cent ou deux cents euros disponibles tu préféreras les mettre de côté pour des disques et des concerts hypothétiques plutôt que d’aller au paradis avec une escort. J’ai essayé de lui faire noter que j’avais aussi prévu d’acquérir un vélo d’appartement et qu’en ce moment l’activité physique passait avant toute chose en termes budgétaires mais il ne m’a pas laissé le temps de parler. Tu n’es pas bipolaire, Vince, tu es f*******omaniaque, c’est une maladie très grave dont tu refuses de sortir, ça va au-delà de la dévotion. Bordel de merde, qui te dit que son disque ne sortira pas dans deux ans et qui te dit pendant combien de temps notre monde va vivre sans concerts? Vis l’instant présent, mec! Eh, et puis, attends, attends, tu as écouté la radio tout à l’heure? Le réveillon du Nouvel An est interdit au-delà du cercle familial! C’est d’un chiant mais tu imagines encore une fois l’argent que cela peut te faire économiser. Allez… Tu vas aller aux putes bordel de merde?! J’ai encore une fois essayé d’en placer une, de lui faire remarquer que j’avais parlé de F******** comme j’aurais pu parler de Suede ou de Toy, au hasard, que c’était juste pour lui faire comprendre qu’une heure avec une escort ne serait jamais deux heures de concert de rock, mais il n’a même pas voulu essayer de vouloir entendre quelque chose. Putain, et Nora Hamzawi, alors? Tu n’en parles plus du tout. Tu te rappelles comment tu tu t’étais enflammé avec elle? C’est à ce moment-là que j’ai décidé qu’il fallait mettre un terme à notre colocation. Tu étais complètement fou d’elle, mec! Tu lui parlais la nuit! Tu l’avais même tweetée en lui disant que vous aviez fait un enfant dans un univers parallèle. C’est bizarre d’ailleurs, elle te faisait vraiment fantasmer et bander, non? Alors que F*******, non, c’était de l’ordre du sacré, tu la sanctifiais tellement que tu ne laissais pas transparaître de désir. Cela dit, elle tu en parles toujours, alors que Nora Hamzawi, non. Bon, entre nous, mais cela reste subjectif, je trouve F******* plus attirante que Nora, mais… Où est-ce que je voulais en venir? Oui… Non… Attends, le pet s’est éteint. Il est trop fort pour toi? Je suis désolé, hein, je tape la coke ici parce que chez moi, quand Capucine est là, c’est juste pas possible. Et donc… Ouais, merde, les concerts, le théâtre, F******* et consorts, et même le sport, tu m’oublies tout ça! Tu m’oublies tout ça! Stan a alors donné nerveusement un coup de poing sur le bureau, ce qui a eu pour effet de faire tomber le tube en plastique ouvert contenant la coke, qui se tenait en position verticale: il s’est rué trop tard sur l’affaire — Et merde! Bon, pas grave, avec ce qui est renversé, j’ai de quoi m’en faire trois ou quatre. Attends… Il s’est mis à dessiner méthodiquement des lignes avec sa carte bancaire tout en continuant sur la lancée de son soliloque. Vince, sérieusement, fais un peu abstraction de toutes ces choses auxquelles tu te raccroches, le sport, la musique, la poissonnette… Le temps d’une parenthèse! C’est Noël! Ça doit être la fiesta du slip, merde! Dis-moi, dis-moi que tu vas y penser… Mais tu y as déjà pensé! Alors dis-moi, dis-moi que tu vas le faire. Évidemment, après ce qu’il s’est passé l’autre fois, ne compte pas sur moi ni sur Andrea pour t’aider. Mais tu n’as pas besoin d’aide, n’est-ce pas? Je ne savais plus trop quoi dire. Je suis en deuil. Une heure pour pleurer et rire dans les bras d’une femme aimante et aimée, quel empire serais-je capable de donner pour ça? Mais pour quelle femme? Et dans quelles circonstances? Je me suis passé une main sur un front perlé de sueur pendant que Stan allumait une nouvelle cigarette, laissant l’énorme joint reposer au tiers consumé dans le cendrier. Fixant la nuit tombée dehors, je repensais aux heures de marche à la mi-journée dans la forêt nue drappée dans des nappes de brumes écorchées par le soleil. Il commençait à être tard. Stan devenait de plus en plus lourd à ressasser en permanence le caractère ridicule de mes obsessions féminines passées. J’ai commencé à me sentir comme Elephant Man. Stan a encore jeté un regard amusé à mes recherches d’anciennes glaciations dans les Pyrénées sur Google Earth avant de — comble de l’emporte-pièce — décidé de supprimer tout le dossier de repères que j’avais élaboré. J’ai soufflé sans rien dire. Comment allais-je lui demander de reprendre sa voiture dans l’état où il était? J’ai sorti deux bières du frigo, les ai décapsulées et lui en ai tendue une qu’il a accueillie avec un entrain débordant. Ah! Tu es génial sur ce coup-ci! Tu y as pensé! J’ai trop envie de me la coller. Ça ne te dérange pas si je reste un peu plus longtemps? Et il est sorti sur le balcon pour appeler sa copine et lui recommander de ne pas l’attendre. J’ai avisé le joint dans le cendrier, m’en suis emparé, ai tiré une longue, longue latte, me suis senti un peu décoller, ai eu envie de mettre fort une musique triste, mais me suis rappelé le voisin du dessus. Je suis parti laver les deux tasses de café.

Et puis, ce matin, à l’issue de ma prise de sang de contrôle, je découvre encore une fois les charmes des effets indésirables de l’Abilify, qui vont et viennent sans s’annoncer. Rentrant dans une boulangerie pour m’acheter des croissants, je suis pris d’une invraisemblablement subite et intense envie de pisser. Je l’avais lu sur internet. Je crains le pire. Tout en commandant et payant, je me dandine frénétiquement et maladroitement, je porte ma main à mon sexe pour le compresser. Trop tard, le pire arrive: je sens une brutale, incontrôlable et volumineuse douche chaude d’urine inonder toute ma jambe gauche, et même plus que ça. J’attrape le sachet avec les croissants, m’éclipse aussi vite que je peux et rentre chez moi, le pantalon littéralement trempé. Après les tremblements, me voilà aux prises avec les tourments de l’incontinence ou impériosité, je ne sais plus quel est le terme le plus adapté. Je mets mes affaires dans la machine à laver, prends une douche pour la deuxième fois de la matinée et m’apprête à contempler la pluie pour le reste de la journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s